Leninakan

La matière n’ignore pas le mal
Les catastrophes naturelles ne sont pas naturelles
On ne sait pas pourquoi
la mer est devenue volcan
la terre fleuve de boue irréductible
Pourquoi l’arbre défiguré
n’a plus d’identité
Pourquoi la mort ici
pourquoi toutes ces pierres
tous ces objets épars.

Dans la cour d’une école
le regard des enfants est de verre brisé.