L’attente

J’attendrai que tu viennes
vers ce banc d’autre part
où je me suis assis.

Je te regarderai
j’aurai les yeux ouverts.

Je ne tremblerai pas
quand j’entendrai ton nom
quand je verrai ton pas
tout au bout du chemin.

Et je me tiendrai là
jusqu’au déclin du jour.

J’attendrai que tu viennes
je veillerai dans l’ombre
avec mes yeux
comme du verre brisé.