Pour que tout recommence

L’âme humide du brouillard
et les fleurs sèches de la mort
n’auront jamais raison
de ton amour indéchiffrable.

Cette nuit dans un silence obscur
sans bruit et sans vent
le dernier quartier de la lune
brillait comme l’espoir
car ton amour indéchiffrable
horloge fantastique
s’est mis à battre
et à marquer d’un chant
les heures de la vie.

Quand le jour paraîtra
dans la bruissante rumeur de la rue
de jeunes enfants te feront signe
car ils liront dans ton regard
un poème plein d’oiseaux
et de fleurs.

Il ne faut plus songer
à la mort au sang
et à la neige
Il faut penser
à la beauté des roses.