La nuit sans fin

Y aura-t-il encore une éclaircie
sur le ciel et sur ton visage ?
Le temps indifférent emporte tout
dans un coup de vent un naufrage
et la nuit devant toi est sans constellation.

Tu es tombé si durement
que ton front s’est ouvert
que l’âme s’est vidée
que ta passion de vivre s’est échappée
sans qu’il ne reste rien de cette voix défaite.

La nuit sans fin monte en secret
l’ombre construit sa capitale.