L’enfance est ainsi faite

Je suis né au mois d’Août sous les feux de l’été
Dans un petit pays près du bord de la Loire
Les portes de ma vie s’ouvrent comme une armoire
Dans la simplicité dans la réalité
Je ne suis pas sorti de l’Université
Et j’ai bien mal appris sur les bancs de l’école
Mais tout était sensible à l’enfant que j’étais
Un pauvre enfant distrait par les mouches qui volent

Je pense à ce temps là par hasard aujourd’hui
Une belle saison me remonte à la tête
Tout est loin les jours vont notre jeunesse aussi
Les souvenirs en moi sont partis à la fête
L’enfance est ainsi faite et l’enfance est bien faite