Pauvres chansons pauvres histoires

Un train s’en va c’est ma jeunesse
Ce sont des jours et des années
Et tout ce temps ce que je laisse
Éparpillé sous les fumées
Sous le ciel bas sur les sentiers
Sur cette enfance renversée

Pauvres chansons pauvres histoires
Au fond du cœur tout a changé
Et j’ai des trous dans la mémoire
Pareils aux trous des vieux clochers

Où sont mes flammes printanières
Josette qui fut bien aimée
Où sont les grives buissonnières
Et les pigeons du colombier

Tout est passé tout est là-bas
Le rêve court un train s’en va
Ce que j’ai dit ce que j’ai fait
Le vent ennemi l’a défait