L’heure passe

L’heure passe
Le jour tombe et me manque
Chaque soir qui descend
Ampute un morceau de ma vie
Qui cherche et qui attend

J’ai peu de temps
Pour mettre en ordre ma demeure
Ensemencer les fleurs d’un grand jardin perdu
Tout ce qui passe ici en ce monde et qui meurt
Tout ce qui passe en moi et ne reviendra plus

Les yeux fermés je me souviens
Dans le présent dans l’incertain
Du goût de l’amour et du pain

Ce que je dis me vient d’ici
Ce que je sais me vient d’ailleurs