Vivre maintenant

Notre amour c’est l’amour de la vie
Paul Eluard

Pieds nus dans mes sandales
Un vieux foulard noué autour du cou
J’écris pour que ton cœur me sente près de toi
Avec cette façon si simple de tout dire
Avec des mots légers pareils à ton sourire
Avec le bruit du sang qui palpite à mes doigts

Voici un papillon qui se cogne à la vitre
Et trop ému les mots font des nœuds quand je parle
Les choses de l’amour les choses de la vie
Je veux qu’elles soient entre nous
Comme une bête heureuse assise à nos genoux

Nous pouvons vivre maintenant
Il passera bien des étés bien des hivers
Avant que ne s’égoutte une dernière pluie
Sur nos moissons bien engrangées
Sur nos visages rassemblés

Aube des fruits des flammes des tempêtes
Tous les gradins de nos désirs
Sont élevés pour une fête
Dans les hautes forêts charnelles
Nous sommes dressés l’un vers l’autre
Pareils à ces grands coqs brûlants
Que je voyais dans mon enfance

Non je n’ai pas trompé cette chaude nature
L’indéchiffrable unité du monde
Le dieu qui dort en nous
Dans l’arbre dans la chair
Quand tu souris quand tout s’éclaire

Branches ouvertes de nos rêves
Ce qui te manque je l’invente
Peut-être te dirais-je
Ce que tu ne sais pas
Parce que les amants
Ne sont jamais semblables
Ils se trouvent ils se perdent

Du bûcher de l’amour
Des cendres de la mort
Naissent un autre amour

Comme la vie entière
Qui toujours recommence…