Arbres

Platanes de mon école
Arbres de mon enfance
Arbres du bien
Herbe haute des prés
Vous n’êtes pas si loin de moi

Poissons de la rivière
Pierres en fouies pierres perdues
Au fond des sables au fond des nuits
Tout près de moi

Soleil que je regarde en face
Tu fais des taches sur les murs
Sur les mains des enfants
Sur les pieds de la pluie

Un homme pense
Et ses lèvres remuent
Un homme cherche
Au fond de son enfance

Les mots qu’il articule
S’inscrivent dans le temps
Dans le froid de la nuit
Dans le sens de la vie.