En refermant la porte

Sous la pluie de l’automne
Où les arbres s’en vont
J’accompagne le vent
Je n’attends plus personne

Sur la campagne morte
Où le soir s’effiloche
J’ai refermé la porte
Les clés sont dans ma poche