Rumeurs souterraines

Rumeurs souterraines
Grandes fécondations
O vie moisson vivante
Au fond d’un ventre chaud
Voici le jour
Et je veux l’accueillir
Je veux tes flammes
Tes tempêtes
Je veux tes soubresauts
Car je te prends
Tel que tu es ô Terre
Berce mon cœur
Avec tes mains d’argile
Je suis toujours l’enfant
Qui se prépare à vivre